Start-up en plein décollage : la bonne organisation

Le mode d’organisation du travail que l’on adopte au sein d’une entreprise peut constituer un atout pour les start-ups en plein décollage, le but étant alors d’opter pour celui qui responsabilise les salariés tout en accordant de l’importance au concept de travail responsable.

Grâce au développement des outils numériques, il est désormais possible de se tourner vers des modèles d’organisation qui mettent l’emphase sur la participation effective de chaque membre qui compose une entité.

Ils génèrent plus de confiance et assouplissent les systèmes fondés sur les codes rigides de la hiérarchie dont l’un des principes directeurs est le contrôle.

Ces nouveaux modes d’organisation, auparavant mis à l’écart, mais désormais favorisés apportent alors plus de fluidité dans le travail tout en offrant aux équipes le bénéfice d’un environnement professionnel plus épanouissant.

 

L'organisation changeante de la startup

Nécessité de clarté et de structure

Actuellement, deux orientations principales prévalent dans l’organisation du travail en entreprise, la première faisant appel à des processus et des outils qui favorisent le contrôle et la productivité, la seconde se basant essentiellement sur la confiance et la responsabilisation de chaque profil.

Qu’une start-up opte pour la première ou la deuxième option, sa réussite dépendra toujours de sa capacité à répondre à deux exigences essentielles.

Ainsi, il faudra faire preuve de clarté en prenant conscience que porter un projet en vue de le réaliser passe par la capacité à véhiculer une conviction, un objectif de vie.

Ainsi, les éléments de langage de l’entreprise créée ne pourront qu’être en harmonie avec les aspirations de ses fondateur, l’objectif final étant que l’identité de la start-up en soi sera assez forte pour pouvoir s’imposer et devenir un nom à part entière, distinct de ceux des créateurs.

La seconde exigence que l’on attend d’une entreprise au moment de choisir son système d’organisation est d’accorder de l’importance à la structuration en variant ses formes en fonction de la culture d’entreprise tout en donnant sa place à l’innovation.

Une fois ces bases instaurées, la start-up voit son cheminement clarifié et facilité aussi bien du point de vue de sa communication que des perspectives de recrutement sans oublier qu’elle détient ainsi tous les paramètres utiles pour mettre en place des partenariats avec des entreprises d’envergure.

Besoin de croissance de la start-up

On n’oubliera pas que la notion de start-up doit être conçue uniquement comme étant une phase de développement. Elle n’a pas vocation à durer puisque l’étape suivante sera la croissance apportée par l’innovation.

Le recours au modèle d’organisation qui consiste à cultiver l’adhésion et l’engagement des membres implique de rechercher un nouvel élan de développement de l’entreprise une fois un certain cap franchi.

Un business qui a su décoller doit alors trouver un nouveau souffle pour dénouer les tensions créées par le développement de l’informel, pour renouveler les engagements et remettre en contexte la cohésion essentielle à la réalisation des objectifs.

Force est alors d’admettre qu’opter pour des modes d’organisation se basant sur la responsabilité et la responsabilisation entraine de nouveaux défis que l’on ne peut tout simplement pas relever seuls.

 

Startup, évoluer pour survivre

L’impératif de l’action commune pour repenser sa structure

La mise en pratique du « commun » doit alors devenir la préoccupation principale dans l’orientation de toute organisation. Elle passe par la mutualisation des ressources et le partage des connaissances ainsi que la mise en avant de l’ouverture, la collégialité et même la réciprocité.

Ces conceptions concertées et contributives amènent vers une meilleure conciliation des objectifs de l’entreprise avec son utilité sociale à travers le commun.

L’entreprise doit être perçue comme « un commun » avec une organisation adaptée, propre à mobiliser tous ses membres ce qui mènera nécessairement vers la fluidité des actions et la motivation du personnel.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *